ARCHEOFOUILLE

Forum d'échange autour de l'archéologie


    Séminaire Analogie et invention technique - Fév.-Juin 2009

    Partagez
    avatar
    Caillasse
    prend racine
    prend racine

    Nombre de messages : 486
    Age : 34
    Localisation : Tours
    Date d'inscription : 18/01/2008

    Séminaire Analogie et invention technique - Fév.-Juin 2009

    Message par Caillasse le Mer 1 Oct - 13:32

    Séminaire CDHTE-Cnam

    Analogie et invention technique. Approches pluridisciplinaires

    Sophie A. de Beaune (Université Lyon 3 / CDHTE-Cnam),
    Valérie Nègre (École nationale supérieure d’architecture
    de Paris La-Villette / CDHTE-Cnam),
    Liliane Hilaire-Pérez (CDHTE-Cnam)

    Pour toute information complémentaire, vous pouvez contacter :
    Liliane Hilaire-Pérez : liliane.perez@wanadoo.fr
    Sophie A. de Beaune : sophie.de-beaune@mae.u-paris10.fr


    Programme 2008-2009

    Mardi 17 h 30 – 19 h 30
    24 février 2009, 10 mars 2009, 31 mars 2009, 28 avril 2009, 19 mai 2009, 9 juin 2009
    Adresse : CNAM, 2 rue Conté 75003 Paris. M° Arts et Métiers (salle à préciser).

    24 février 2009
    Problématiques générales et bibliographie. Sophie A. de Beaune (Université Lyon 3 / UMR 7041, Nanterre / CDHTE, Cnam), Valérie Nègre (École nationale supérieure d’architecture de Paris La-Villette / CDHTE, Cnam), Liliane Hilaire-Pérez (CDHTE, Cnam)

    10 mars 2009
    L’analogie et l’invention à la Renaissance. Hélène Vérin (Centre Alexandre Koyré, CNRS)

    31 mars 2009
    L’analogie et l’invention dans les sciences cognitives. Découverte et invention techniques. Les processus cognitifs de l’invention. Charles Tijus (Laboratoire « Cognitions Humaine et Artificielle », Université Paris Cool

    28 avril 2009
    Les mécanismes de la perception et de l’action impliqués lors de l’invention technique. Aurore Capelli (Laboratoire de Physiologie de la Perception et de l’Action, CNRS / Collège de France)

    19 mai 2009
    L’analogie et l’invention en ethnologie. Jean-Luc Jamard (CNRS), François Sigaut (EHESS / CDHTE-Cnam)

    9 juin 2009
    L’analogie et l’invention en archéologie. Michel Pernot (Iramat, CNRS / Université Bordeaux 3), Sophie A. de Beaune (Université Lyon 3 / UMR 7041, Nanterre / CDHTE-Cnam)


    Ce séminaire a pour but d’interroger les liens entre l’analogie et l’invention technique dans des contextes très différents, en histoire et en préhistoire, et d’ouvrir la réflexion aux apports des sciences sociales concernées par la conception, l’apprentissage, le geste et l’action.
    Les historiens des techniques ont montré que les pratiques inventives ont partie liée avec les capacités à combiner, rassembler, transposer, en somme avec la pensée de synthèse, clé de voûte du génie technique et des logiques opératoires. Les acquis dans ce domaine sont importants. D’une part, la théorisation de ce processus par les contemporains est maintenant mieux connue, qu’il s’agisse des « réductions en art » de la Renaissance, de l’invention définie comme « science des rapports » par les philosophes des Lumières ou de la technologie du XIXe siècle, dont le principe, la classification des mouvements en transversalités opératoires, est censé aider les praticiens à inventer. D’autre part, les historiens ont pu identifier les pratiques elles-mêmes : l’hybridation, l’emprunt, le transfert de techniques (« cross-skills »), l’imitation ont été mis en évidence dans bien des études de cas, des équipements lourds aux biens de consommation en passant par les machines-outils, les procédés, les matériaux, non sans écho avec les débats sur le droit de l’inventeur, la fraude, la contre-façon. L’intérêt pour la « technique ouverte » (« open technique »), la circulation des savoirs, les migrations, les apprentissages, a permis de préciser les modalités sociales et institutionnelles de l’analogie. Bien des questions restent en suspens : l’analogie est-elle l’apanage des ingénieurs ou bien participe-t-elle de pratiques ancrées dans de larges couches du monde du travail, dans le quotidien des techniques, y compris en milieu artisanal et corporatif ? Comment peut-on identifier ces compétences pour des périodes plus anciennes, au Moyen Âge et sous l’Antiquité ? Quelles dénominations, quelle reconnaissance pour ces maîtres de l’artifice qui brouillent les frontières entre les métiers, entre les matières, copient, détournent et adultèrent les originaux, la nature, la Création ?
    En préhistoire, les inventions techniques imputables aux premiers hominidés semblent résulter de glissements techniques tels que la fusion de deux gestes, l’utilisation d’un geste déjà connu sur un nouveau matériau, ou encore l’utilisation d’un outil déjà connu en un geste réservé jusque-là à un autre outil. Ces différents transferts indiqueraient une capacité de raisonnement analogique très tôt dans l’histoire de l’humanité. Il se pourrait donc que ces procédés d’invention résultent de compétences profondément ancrées chez l’homme, voire ses prédécesseurs immédiats, ce qui a orienté notre réflexion sur l’émergence des capacités cognitives des premiers hominidés, tant du point de vue cognitif que du point de vue neurophysiologique (travaux SAB).
    L’heureuse rencontre entre ces deux domaines de recherche a priori assez éloignés nous a incitées à nous interroger sur les multiples formes de cette capacité d’invention par raisonnement analogique, sur sa permanence dans des contextes historiques et culturels différents, sur son émergence dans les processus d’apprentissage chez l’enfant, sur sa présence chez les primates non humains … Ces résonances entre champs d’études justifient d’organiser un séminaire pluridisciplinaire autour de ce thème, réunissant des chercheurs d’horizons différents : historiens des techniques, archéologues mais aussi éthologues, psychologues cognitivistes, spécialistes du développement de l’enfant, anthropologues, historiens de l’art, philosophes des techniques…
    Le séminaire se déroulera sur deux ans, à raison de six séances chaque année, chaque séance étant consacrée à une discipline différente.

      La date/heure actuelle est Ven 18 Aoû - 2:56